Qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?

Qu'est-ce qu'une oeuvre d'art ?

Pour tenter de trouver une réponse à cette question ardue, des artistes vous répondent. En 150 mots maximum, ils disent ce qu’est une œuvre d’art et ce que n’est pas une œuvre d’art.

Pour Laurence Cathala :

Une œuvre d’art, c’est presque toujours une question, et à peu près jamais une réponse.

Un doute,
On la rêve parfois.

Une œuvre d’art, c’est du temps,
Court ou long, en tout cas insaisissable, malgré qu’elle exige de nous,
Exige qu’on s’en saisisse

Temps du penser, temps du faire, temps du regarder, temps d’y (re)penser encore, temps d’assembler à d’autres, ou de rassembler les autres,
écouter les échos qui remontent comme des algues

Une œuvre d’art est un fil ou un flux, puissant ou fragile, entre les vivants, entre les morts, entre les morts et les vivants

Une présence, des absences

On s’y perd ou on s’y trouve, allez savoir

Un trou spatio-temporel

Une œuvre d’art ce n’est donc pas immobile, pas certain, pas objectif, pas agressif, pas dominateur

Si ce n’est commun.

 

Pour Daniel Nadaud :

1 – Qu’est-ce qu’une oeuvre d’art ?

Tout et rien, selon qui la considère,
une chose périssable, le temps et l’histoire se charge de l’égarer ou la détruire
un exemple pour les uns, une chose invisible pour les autres
sa vue peut déclencher la passion…
Bouleverser
des êtres sensibles au point qu’ils deviennent artiste, bien peu réussissent leur coup !
Un pur placement financier !
Un objet d’addiction
La révélation d’un monde qui vit à côté du notre
Un médium
Une face de l’absolu
Le mobile d’un suicide
Une imitation de la vie
Un pur concept
L’impossible
et j’en passe…

2  – Qu’est-ce qui n’est pas une oeuvre d’art ?
Cette question m’indiffère

 

Pour Guillaume Constantin :

1 – Une œuvre d’art, c’est « penser les objets par les bords » (Édouard Levé).

2  – Qu’est-ce qui n’est pas une oeuvre d’art ? je ne me pose pas la question.

 

Pour Olivier Nottellet :

1 – Une œuvre d’art c’est une entrée, le contraire d’un obstacle, la possibilité immédiate d’accéder à la trame inextricable de la complexité des choses et de leur indispensable simplicité d’abord. Comme une énergie qui vous saisit, vous trouble donc et déplace vos axes, dérègle vos pôles. Paradoxalement cette rencontre, car il s’agit bien de ça, peut tout à fait être anodine dans un premier temps et distiller lentement son irréversible présence.

2  – Une œuvre d’art ça n’est pas « le caillou dans la chaussure » comme je l’ai longtemps cru, c’est justement l’inverse. Une accélération, une facilité à avancer qui assouplit notre présence au monde.
le 16 avril 2020.

 

Pour Rainier Lericolais :

1 – Une œuvre d’art c’est : … seul à deux

2  – Une œuvre d’art n’est pas… deux

Laurence Cathala, Daniel Nadaud, Guillaume Constantin

Image :
Guillaume Constantin,
Fouquet sweater, 2017
textile imprimé taille L, plexiglas,
3 exemplaires
courtesy Galerie Bertrand Grimont

Retour vers le haut