Les fleurs ressemblent aux bûches, V. Defaux

Les fleurs ressemblent aux bûches
Valentin Defaux vient prendre racine sur le plateau de l’habitacle de Super F-97, qu’il transforme en diorama où demeurent des formes imprécises, qui semblent issues de la structure même du véhicule. Effondrement à l’horizon, l’ensemble tombe sur lui-même, désarticulé, démembré, démantelé. Entre opération de hasards, échecs des procédés industriels et arrêts des processus de fabrication, ce capharnaüm rejoue l’abandon d’une chaîne de montage avant la finalisation d’une forme. Faillite en avant et ruine de l’industrie automobile, cette installation se lira comme un conte contemporain de la technique.

Valentin Defaux
Valentin Defaux vit et travaille à Lyon, au Local de l’Atelier SUMO, artist-run-space ouvert depuis 2005, et fait partie des anciens résidents des Ateliers Médicis. Il est né en 1991 en Lorraine et a été diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Art et de Design de Nancy en 2015. Depuis, il développe une pratique pluridisciplinaire intégrant la sculpture, et plus particulièrement la céramique, à des productions numériques dans des installations présentées notamment au Réfectoire des Nonnes en 2018-2019. Procédant par re-fabrication de pièces techniques industrielles, il s’est intéressé à différents moteurs, pots d’échappement de cyclomoteurs et tracteurs, dont un de la marque Ford pour l’exposition Stock dans la vitrine de Néon en 2016.

Super F-97
Super F-97 est un projet artistique piloté par Laura Ben Haïba et Rémi De Chiara, né de l’obsolescence, de la désuétude et de la décrépitude de leur automobile déclassée, puis surclassée.
Précédemment : 202 432 kilomètres ( mai-juillet 2019) et Grand tourisme (septembre-novembre 2019).

06/02/2020 > 07/03/2020

Super F-97

Valentin Defaux

Le 6 février, de 18h30 à 20h30

Dossier de presse
Retour vers le haut