Mon panier

Votre panier est vide

Connectez-vous

Créez un compte

Philippe Deléglise

1952, Genève, Suisse

« D’idéalisation de la forme, que l’on trouve à son origine l’abstraction est devenue bien davantage une formalisation des idées. [Elles] sont avant tout picturales, mais aussi spatiales, géométriques, rythmiques […] » (Composition Décomposition, Philippe Deléglise, Roland Dahinden, Catalogue d’exposition, Swiss Institute, New-York).

L’artiste, peintre et graveur, se forme entre Genève et Düsseldorf. Son travail s’appuie sur les formes et les compositions géométriques nourries par la couleur qu’il juge aussi utile que nécessaire à la construction de l’image qui ne survivrait pas autrement. 

Retour vers le haut