Mon panier

Votre panier est vide

Connectez-vous

Créez un compte

Tete d’homme

Philippe Cognée
ref. 8417
  • Technique : Lithographie
  • Dimensions : 64 x 49 cm
  • Tirages : 20 exemplaires, numérotés et signés
  • Papier : papier japon
  • Année : 1984
  • Documents : Facture et certificat d’authenticité

Valeur : 400.– €

Livraison offerte en France Livraison : Deux à trois semaines

cadre non fourni

Philippe Cognée

Philippe Cognée est un peintre, graveur, et dessinateur français, né en 1957 à Sautron.

L'ensemble de lithographies que Philippe Cognée réalise entre 1984 et 1985 s'inscrit dans la série des Mythologies, qui s'étend de 1980 à 1989, soit la première période de l'artiste, dite aussi période « primitiviste ». Les œuvres de cette première décennie – et, de manière exemplaire, celles réalisées à l'URDLA – renvoient aux peintures rupestres de la Préhistoire, ainsi qu'au parcours de Cognée, enfant et adolescent, en Afrique.

Le premier élément qui apparaît est l'atmosphère nocturne de ces estampes. Le noir, déployé dans toutes ses valeurs, est plus pictural que strictement graphique, et l'effet est souvent proche du dessin au pinceau à l'encre de Chine. Le motif y est tantôt modelé en volume, tantôt ramené à la planéité du support dans un geste presque archaïque. Ces figures totémiques (le chat, l'hippopotame, l'homme, l'animal) se dégagent à peine d'un fond bouché. On n'y respire pas. La vibration du fond sur lequel se détachent les Têtes rejoue l'effet du papier froissé que Philippe Cognée utilise par ailleurs dans ses dessins de la même époque, pour atteindre de très beaux effets de matière. D'autres estampes semblent offrir une illusoire mise en situation.

Ainsi Poing, tête, oiseau, état complexe de la recherche de l'artiste, présente un jeu de sur impression du motif (en noir et rouge). Ici, la superposition des plans ne cherche pas un effet perspectif, mais plastique. Homme et animal cohabitent au sein d'une même vision plane aux connotations romanes.

Paul Ruellan

Retour vers le haut