Mon panier

Votre panier est vide

array(29) {
  ["lastname"]=>
  NULL
  ["firstname"]=>
  NULL
  ["email"]=>
  NULL
  ["last_passwd_gen"]=>
  NULL
  ["birthday"]=>
  NULL
  ["newsletter"]=>
  NULL
  ["newsletter_date_add"]=>
  NULL
  ["ip_registration_newsletter"]=>
  NULL
  ["optin"]=>
  NULL
  ["website"]=>
  NULL
  ["company"]=>
  NULL
  ["siret"]=>
  NULL
  ["ape"]=>
  NULL
  ["outstanding_allow_amount"]=>
  int(0)
  ["max_payment_days"]=>
  int(0)
  ["note"]=>
  NULL
  ["is_guest"]=>
  int(0)
  ["id_shop"]=>
  NULL
  ["id_shop_group"]=>
  NULL
  ["id_default_group"]=>
  int(1)
  ["date_add"]=>
  NULL
  ["date_upd"]=>
  NULL
  ["reset_password_token"]=>
  NULL
  ["reset_password_validity"]=>
  NULL
  ["id"]=>
  NULL
  ["is_logged"]=>
  bool(false)
  ["gender"]=>
  array(3) {
    ["type"]=>
    NULL
    ["name"]=>
    NULL
    ["id"]=>
    NULL
  }
  ["risk"]=>
  array(4) {
    ["name"]=>
    NULL
    ["color"]=>
    NULL
    ["percent"]=>
    NULL
    ["id"]=>
    NULL
  }
  ["addresses"]=>
  array(0) {
  }
}

Connectez-vous

Créez un compte

Paysage lithographique II

Olivier Gourvil
ref. 1718
  • Technique : Lithographie
  • Dimensions : 65 x 50 cm
  • Tirages : 20 exemplaires, numérotés et signés
  • Année : 2017
  • Documents : Facture et certificat d’authenticité

valeur : 350.– €

Expédition dans la semaine

cadre non fourni

Olivier Gourvil

À l’URDLA, Olivier Gourvil a réalisé cinq lithographies. Des formes dessinées se déploient sur le papier, motifs que semble pouvoir identifier l’intellect. Ces « structures-signes » sont le fruit d’une exploration des formes urbaines et architecturales, d’objets et ont parfois des dimensions anthropomorphiques. Des horizons, des événements qui adviennent à partir d’un travail sur le lieu et le territoire et dont la rythmique n’est pas sans évoquer la bande-dessinée. « Informations, flux (…) on est traversé d’événements. C’est un imaginaire de la ville que j’essaye de faire émerger dans mon travail ».

Olivier Gourvil dessine vite ; sa main retranscrit des ensembles de configurations qu’elle semble avoir enregistrées. Et c’est une forme de liberté qu’octroie la rapidité du trait, informée des expériences de villes et de paysages. Les dessins antérieurs deviennent matrices de ceux à venir. Outre son travail de peinture, Olivier Gourvil pratique trois types de dessins. Des dessins préparatoires pour la peinture, recherches d’atelier constituant un ensemble de prototypes de formes, d’objets et de personnages. Les dessins autonomes, dont relèvent les lithographies éditées par l’URDLA,  font parfois l’objet d’un travail de découpage. Enfin, Olivier Gourvil déploie une pratique in situ qui consiste notamment à concevoir des dessins fantômes qui reprennent et restituent une peinture absente.

Il est dans ses dessins comme dans ses peintures un espace de liberté dont peut se saisir le regardeur, ce qu’il rend effectif à l’occasion d’expositions au cours desquelles il invite chacun à donner un titre à l’un de ses tableaux.

Olivier Gourvil est aussi éditeur et auteur de publications. Il est depuis 2010 responsable du Réseau Peinture, réseau de recherche international, réunissant artistes, critiques d’art, étudiants et écoles d’art… « Il s’agit d’interroger ce que fait aujourd’hui la peinture à l’ère du post-médium, participant activement aux tissages complexes de la création contemporaine ».

Retour vers le haut