Tout poème est une partition,
Patrick Dubost

Poème sonore (???) réalisé lors d’une session Écrits/Studio et retravaillé en période de confinement.

Cela questionne, avec humour et sans trop de rigueur, la façon dont un texte (?) peut jouer avec l’espace et le temps, l’univers du sonore, la musicalité de la langue, ou comment en situation de performance il jouera aussi avec le geste et le corps assumés…

L’idée que l’écrit (ou la parole écrite) jouant dans les yeux joue aussi dans l’oreille…

En situation de lecture / performance, la gestuelle et la voix en direct viennent se surajouter, surlignant certains mots, certaines phrases, introduisant comme une ou deux dimensions supplémentaires…

L’expression de « poème-partition » appartient à Bernard Heidsieck. Sous son haut patronage s’inscrit cette composition ludique.

Tout est fait à base de ma voix parlée.

 

 

26 avril 2020

La Courte Échelle
Bulletin URDLA par gros temps

Patrick Dubost

Photographie Éric Sneed©

 

La Courte Échelle
Bulletin URDLA par gros temps

Pendant la durée du confinement, 2020.

Une règle, empruntée à Barthes : « Le texte que vous écrivez doit me donner la preuve qu’il me désire. Cette preuve existe : c’est l’écriture. L’écriture est ceci : la science des jouissances du langage, son Kamasutra (de cette science, il n’y a qu’un traité : l’écriture-même). » Les plasticiens savent que leur pratique est aussi celle de l’écriture.

Ainsi se dessine la Société des gens URDLA.

Retour vers le haut