Camille Llobet, Faire la Musique

Exposition Camille Llobet

Exposition : Camille Llobet, Faire la Musique

En parallèle de l’exposition qui marquent ses 40 ans (Rainier Lericolais, Plunder), l’URDLA s’associe de nouveau à Collection à l’étude, parcours d’art contemporain à Villeurbanne organisée par l’IAC qui fête aussi son quarantième anniversaire.
Tous les deux ans, l’IAC propose d’interroger sa collection et de la considérer selon une approche nouvelle, en combinant des acquisitions récentes et des œuvres de la collection, en croisant différentes générations d’artistes. Le projet Collection à l’étude se concentre cette année sur le territoire de Villeurbanne et propose un parcours d’art contemporain associant des acteurs de l’écosystème culturel aussi bien des structures tournées vers les arts visuels (La MLIS, l’URDLA, le Centre des Humanités de l’INSA) que d’autres institutions culturelles ou éducatives (le TNP, Le Rize, l’ENM, le Cinéma le Zola).

 

Exposition Camille Llobet

 

À l’URDLA est présentée la vidéo récemment entrée dans la collection de l’IAC de Camille Llobet, Faire lamusique. Le titre, emprunté à lapatrouille de France évoque les exercices de répétition mentale nécessaires à la préparation, ici chez des sportifs. Appuyé sur les découvertes neurologiques récentes qui démontrent qu’imaginer une action active des zones cérébrales proches de celles activées par l’acte, cette méthode sert les athlètes afin que la répétition d’un geste, d’un mouvement s’approche de l’automatisme qui nous conduit lorsque nous marchons ou nous clignons des yeux. En 13 plans, 13 athlètes, Camille Llobet fixe le regard sur les seuls gestes. Les protagonistes, sortis de leurs lieux d’entrainement, sont filmés à l’intérieur de la pile du pont de contournement de la Ville de Saint-Gervais. La hauteur de cet espace vide en béton offre froid, forte résonance et la percée des bruits de l’extérieur (oiseaux, torrent, véhicules).

Biographie Camille Llobet

Camille Llobet est née en 1982 à Bonneville (74) elle vit et travaille à Sallanches (74). Diplômée de l’école supérieure d’art de l’agglomération d’Annecy en 2007, Camille Llobet a présenté son travail dans le cadre de la biennale d’art contemporain de Lyon en 2011, au Centre d’art contemporain du Parc Saint Léger en 2013 ou encore lors de la manifestation « Vision – Recherche en art et en design » au Palais de Tokyo en 2016. Toujours en 2016, ses œuvres ont été présentées au 61e Salon de Montrouge et au Printemps de Septembre à Toulouse. En octobre 2017, elle réalise une nouvelle exposition personnelle réunissant de nouveaux dessins et vidéos à la Galerie de l’Etrave à Thonon-les-Bains. En 2018, elle participe à l’exposition « Celebrating the Body » à la MacKenzie Gallery à Régina au Canada. Camille Llobet est la lauréate 2017 de la première édition du Prix Jeune Création Movimenta initié par l’ECLAT (Exposition Habiter les territoires, commissariat Mathilde Roman et Claire Migraine, Halle du 109, Nice) et donnant lieu à l’acquisition d’une oeuvre par le Frac PACA, Marseille (FR).
Ses œuvres sont présentes dans des collections publiques du FRAC Limousin (FR) et du FMAC Vénissieux(FR), FRAC Grand Large – Haut de France, Dunkerque (FR) et de l’IAC – Institut d’art contemporain, Villeurbanne / Rhône-Alpes (FR). Elle est représentée par la Galerie Florence Loewy, Paris

 

 

20180929 > 20200129vernissage le samedi 29 septembre 2018 à 14 heures 30URDLACamille Llobet
20180929
Retour vers le haut