Assemblages,
Daniel Aulagnier & Frédéric Cordier

Dans une exposition-installation, Frédéric Cordier (né en 1985 au Canada) et Daniel Aulagnier (né en 1943 à Firminy) interrogeront les points de connivence et les écarts de leur pratique.

L’un (Frédéric Cordier) propose de grandes linogravures: architectures industrielles et imaginaires.
Jeune artiste diplômé de l’ECAL, il développe un travail de peinture sur plaques perforées, de dessins et de papiers peints sérigraphiés autour de la notion de grille. Ses motifs sont issus de logos, art géométrique, art islamique ou cannage. Il tapisse lui-même chaque mur pour en faire une œuvre unique.

L’autre (Daniel Aulagnier) dessine des outils imaginaires.
De l’intention à la formulation : c’est parce que [son] intérêt pour les signes antagonistes est toujours nourri d’une multitude d’exploitations physiques et d’approches métaphoriques [qu’il] évolue régulièrement entre le monde de la technique et celui de l’art [qu’il a] recours à différentes formes d’expression graphique.

C’est parce que l’un et l’autre parent de suffisamment d’effets de réel leurs pièces que le spectateur est dupe.

07/06/2014 > 18/07/2014

URDLA

Daniel Aulagnier et Frédéric Cordier

Samedi 07 juin 2014, à partir de midi

DOSSIER DE PRESSE
Retour vers le haut