Vente de Noël Offrez (vous) l’art !
NouveauBon Cadeau

Mon panier

Votre panier est vide

array(29) {
  ["lastname"]=>
  NULL
  ["firstname"]=>
  NULL
  ["email"]=>
  NULL
  ["last_passwd_gen"]=>
  NULL
  ["birthday"]=>
  NULL
  ["newsletter"]=>
  NULL
  ["newsletter_date_add"]=>
  NULL
  ["ip_registration_newsletter"]=>
  NULL
  ["optin"]=>
  NULL
  ["website"]=>
  NULL
  ["company"]=>
  NULL
  ["siret"]=>
  NULL
  ["ape"]=>
  NULL
  ["outstanding_allow_amount"]=>
  int(0)
  ["max_payment_days"]=>
  int(0)
  ["note"]=>
  NULL
  ["is_guest"]=>
  int(0)
  ["id_shop"]=>
  NULL
  ["id_shop_group"]=>
  NULL
  ["id_default_group"]=>
  int(1)
  ["date_add"]=>
  NULL
  ["date_upd"]=>
  NULL
  ["reset_password_token"]=>
  NULL
  ["reset_password_validity"]=>
  NULL
  ["id"]=>
  NULL
  ["is_logged"]=>
  bool(false)
  ["gender"]=>
  array(3) {
    ["type"]=>
    NULL
    ["name"]=>
    NULL
    ["id"]=>
    NULL
  }
  ["risk"]=>
  array(4) {
    ["name"]=>
    NULL
    ["color"]=>
    NULL
    ["percent"]=>
    NULL
    ["id"]=>
    NULL
  }
  ["addresses"]=>
  array(0) {
  }
}

Connectez-vous

Créez un compte

Sans titre

Faezeh Zandieh
ref. 2257
  • Technique : Lithographie
  • Dimensions : 65 x 50 cm
  • Tirages : 24 exemplaires, numérotés et signés
  • Papier : vélin de Rives
  • Documents : Facture et certificat d’authenticité

valeur : 300.– €

Expédition dans la semaine

cadre non fourni

Faezeh Zandieh

Après des études d’architecture, elle décide de se tourner vers les arts visuels, d’abord par la peinture et le dessin qu’elle apprend dans l’atelier de Babak Etminani. Ensuite découvre-t-elle les possibilités que lui offrent les techniques de l’estampe et en particulier la gravure dans lesquelles elle développe un savoir-faire certain. 

Ainsi lit-on les dessins et les gravures de Faezeh Zandieh comme la nécessité d’un désir d’enregistrer une trace des beautés du monde qui l’entourent : en premier lieux les portraits au crayon de couleurs de personnes, souvent seules, sur lesquelles se dépose le voile de la mélancolie de la finitude, apparaissent comme des photographies surannées d’un temps révolu. Les teintes légèrement éteintes des couleurs qui ne perdent rien en vigueur grâce au trait du crayon s’étendent à ce que nous appelons improprement natures mortes, il conviendrait de reprendre le terme classique de nature reposée, au repos, en vie, en attente de la fin. 

Retour vers le haut