René Münch 1937-2020

René Münch, né en 1937 à Bitschwiller, Haute Alsace, est mort dans la nuit du 28 au 29 juillet 2020.

Membre fondateur d’URDLA, il a éte de nombreuses années secrétaire de l’association puis membre de son Conseil d’administration jusqu’à ce jour.

 

Autoportrait, huile sur toile, 1962-63

 

Par ses origines il est très tôt habitué aux paysages noircis de pays miniers. Sa rigueur, dès le début, se charge de certaines passions pour les cubistes, Braque, Picasso… Il oscille entre l’hyperréalisme et le trompe-oeil. Mais depuis les portraits et les autoportraits jusqu’au grand tableau de famille, le même climat étranger est maintenu : à la lisière du malaise. Après les êtres vivants, c’est l’architecture qui l’intéresse : les piliers du pont lui permettent de confronter la dureté de la pierre et la fluidité aquatique. Lorsqu’il dessine à la mine de plomb des petits phénomènes atmosphériques, perdus dans l’architecture de forteresses ou de temples, il poursuit la même démarche.

 

« Jaloux du peintre autant que du musicien, le poète attend de ses compagnons le partage d’une double plénitude. Amoureux du mouvement, il quête dans l’univers des sons organisés comme une incitation à tenter sans cesse l’aventure du fluide et du supra-humain. Connaissant de même le désir d’établir un royaume au-dedans de la profondeur terrestre, d’imiter les rochers qui l’exaltent, de forcer l’accès de la nuit tellurique, il s’unit au grand tableau secret qui de tous les tableaux se compose.

Pour ma part (une part amicale), je demanderai donc René Münch de nous ouvrir davantage à la difficile sagesse d’une contemplation ancrée dans l’élémentaire. La tâche n’est pas petite. Il lui faut accroître une liberté agissante jusque dans le travail d’ajustement du réel. Et cela en notre nom, à notre profit, à la faveur de cet espace singulier qui lui appartient, au cours de ses marches alsaciennes. En lieu dit Storckensohn.

 

 

29 juillet 2020
Retour vers le haut