Vente privée de Noël
Du 27/11/20 au 25/12/20
Inscription

Mon panier

Votre panier est vide

Connectez-vous

Créez un compte

Fuck AI et la femme bourgeon

Anne-Lise Coste
ref. 1916
  • Technique : Eau-forte
  • Dimensions : 31 x 22 cm
  • Tirages : 12 exemplaires, numérotés et signés
  • Papier : vélin de Rives
  • Année : 2019
  • Documents : Facture et certificat d’authenticité

valeur : 500.– €

Expédition dans la semaine
';

cadre non fourni

Anne-Lise Coste

Anne-Lise Coste est née à Marignane en 1973. Elle mène ses études à l’École des beaux-arts de Marseille, puis à Zürich où elle vit plusieurs années avant de sinstaller à New-York. Revenue en France en 2014, elle réside désormais à Orthoux, dans le Gard.

La Dortmunder Kunstverein en Allemagne et la galerie Ellen de Bruijne en 2020, la Fondation Salomon à Annecy, la Galerie Nogueras Blanchard à Madrid et le Centre Régional dArt Contemporain Occitanie/Pyrénées-Méditerranée – Sète en 2019, la galerie Lullin+Ferrari à Zürich et la Galerie Reinhard Hauff à Stuttgart en 2018, lui ont consacré une exposition personnelle. Son travail a également fait lobjet dune présentation monographique au Museo de Bellas Artes artes

...de Santander, au Frac des Pays de la Loire, au Centre dart de Neuchâtel, à la Kunsthalle de Saint Gall et à la Kunsthalle de Glarus. Ses œuvres ont figuré dans des expositions collectives à Amsterdam, Rotterdam, Barcelone, Porto, Dublin, Londres…

Cette œuvre que tu fais, elle ne ressemble à rien donc elle ressemble à tout. (Philippe Piguet)

Le travail dAnne-Lise Coste sempare des différentes techniques du dessin et de de la peinture. Il se nourrit dattention au geste, aux sentiments de l’urgence et de la colère. La posture plastique (qui est politique) cherche à se dérober à lassignation identitaire et à larbitraire. Ainsi la déconstruction est-elle envisagée comme principe moteur pour sattaquer à la doxa, aux carcans et aux clichés que le social et chacun portent.

Limage sort comme un orgasme.1 (Anne-Lise Coste)

Lurgence manifeste la vie. Les travaux d’Anne-Lise Coste sont poussés par l’immédiateté, la sensualité, la sexualité, « faire vite limage, de crainte de ne pas la faire. » La régularité donne un rythme, une pulsation à la pratique dAnne-Lise Coste pour qui « lartiste est une caisse de résonance jusqu’à épuisement. »

Le dessin comme écriture, l’écriture comme dessin.  (Anne-Lise Coste)

Anne-Lise Coste dessine souvent des signes et des écritures, brouillées, maladroites ou abstraites, pourtant s’y lit un message. Les premières œuvres de la sorte se sont déployées dans les rues de New-York – Anne-Lise Coste apprécie les graffitis. Il sagit daller au plus près de la main, du mouvement, du geste.  Ainsi à URDLA, avec une bombe de peinture, elle trace sur les pierres lithographiques mots et slogans dont les césures révèlent un sens. Références littéraires, drapeaux, slogans, pictogrammes s’impriment à URDLA. 

Anne-Lise Coste rêve de processus de révolte dont le cœur ne serait pas que la colère mais aussi la danse et la joie partagées. Elle rejoint dans sa pratique contemporaine la dimension originelle de lestampe, support, soutien de révolte, imaginant une profusion de lettres et un all over de mots.

1. Entretien avec Philippe Piguet, Art Talk, La FabriC, Fondation Salomon, 2019

Anne-Lise Coste est représentée par les galeries :

Reinhard Hauff, Stuttgart

Ellen de Bruijne, Amsterdam

Nogueras-Blanchard, Madrid

Lullin+Ferrari, Zürich

Retour vers le haut