Stage pratique de pointe sèche

Trajectoires-traces
animé par Rémi De Chiara
stage pratique de pointe sèche
samedi 16 et dimanche 17 novembre 2019

L’URDLA propose régulièrement des stages de pratiques qui se déroulent pendant un week-end : centrés autour de l’une des techniques traditionnelles de l’estampe et animés par un plasticien soutenu par un imprimeur. Après la session dédiée à l’eau-forte et à la pointe sèche animée par Guillaume Perez en mars 2019, c’est à la pointe sèche, sur cuivre et plexiglas, avec Rémi De Chiara, que nous vous proposons de vous essayer.

Définitions
On parle de taille « douce » par opposition à la taille d’épargne, jugée plus physique. Elle fut mise au point par les orfèvres qui eurent l’idée d’encrer leurs objets (armes, bijoux) et de les imprimer
sur papier afin de conserver les modèles. La taille-douce se pratique sur métal, sur cuivre principalement, mais peut aussi se pratiquer sur zinc ou encore sur plexiglas.
La pointe sèche est un procédé de gravure en taille-douce. Elle consiste à repousser la surface du métal pour produire des aspérités qui retiendront l’encre en faisant obstacle à l’essuyage. Ce sont les « barbes ». L’encrage d’une taille-douce s’effectue le plus souvent en deux temps : bourrage et essuyage. Ce dernier requiert un certain doigté car une gravure trop vidée, c’est un tirage appauvri. Le burin, comme beaucoup de pratiques de l’eau-forte, donne un encrage net et contrasté. Il n’en va pas de même pour la pointe sèche qui vaut par ses aspérités et dont les creux et les pertes de matière sont négligeables. L’essuyage d’une pointe sèche se termine lorsque toute encre, ou presque, a disparu de la plaque. (Patrice Vermeille)

Thème
Les traces, empreintes et autres dépôts sont les gestes formant la pratique de Rémi De Chiara, au sens ou il les produit, comme des indices d’un rapport à un site (lieu). Cette approche indicielle nous la mettrons en œuvre avec pour sujet notre présence, nos mouvements et sensations dans des lieux que sont URDLA, son allée et Village 0, et les alentours immédiats. Ensemble dans un même endroit, nous produirons donc des estampes comme autant de traces de nos déplacements, d’empreintes des surfaces rencontrées, pour tenter une cartographie sensible. (Rémi De Chiara)

Rémi De Chiara, en amateur curieux, développe une pratique dont la genèse réside en ce qu’il qualifie d’abandon à une forme de « vertige » induit par la capacité des sciences dites « dures » à produire des images. Si la biologie, la physique ou l’astrophysique proposent de multiples tentatives de représentations imagées de l’infiniment grand comme de l’infiniment petit, l’artiste, fasciné, s’essaie à son tour à la formulation d’hypothèses cette fois graphiques. Il procède par prélèvements. Qu’il s’agisse d’un fragment de photographie, ou de la modélisation d’un phénomène physique, les images et les formes que réalise Rémi De Chiara, fruits d’un assemblage ou sujets d’un isolement, nous semblent familières. Ici un végétal, un minéral, un atome ou une galaxie. Peut-être est-ce encore autre chose, une potentialité. (Leïla Couradin © 2018 Point contemporain)

En partant de sa démarche artistique et de sa propre expérience de production d’estampes à l’URDLA, Rémi De Chiara invite les participants au stage artistique pratique à explorer, produire et conjuguer des trajectoires et des traces en utilisant la pointe sèche.

PRATIQUE

Samedi 16 et dimanche 17 novembre 2019 de 10 heures à 18 heures
(prévoir un tablier et son déjeuner, repas pris en commun sur place)
Travail sur matrices de cuivre et de plexiglas
Tarifs : 150 euros / personne – matériel fourni
300 euros / personne en formation continue – matériel fourni
Attention nombre de places limité à 10 stagiaires
Inscriptions : urdla@urdla.com / 04 72 65 33 34.
acompte à l’inscription 50. – € / solde au plus tard au début du stage

 

16/11/2019 > 17/11/2019URDLARémi De Chiara

Prévoir un tablier et son déjeuner, repas pris en commun sur place.

Travail sur matrices de cuivre et de plexiglas

Tarifs

150 euros / personne – matériel fourni

300 euros / personne en formation continue – matériel fourni

Attention nombre de places limité à 10 stagiaires

acompte à l’inscription 50. – € / solde au plus tard au début du stage

Réserver
Retour vers le haut